voyante par telephone
voyance par téléphone

Qu’est-ce que la voyance et à quoi sert-elle vraiment ?

La voyance sert fondamentalement à une chose : elle permet d'atteindre le but ultime de l'humanité, qui est de répéter sa vie avant de la vivre.

Le plus souvent, aucun système divinatoire n'offre la vision d'un futur complet et achevé, mais plutôt le résultat possible d'une certaine ligne de conduite. C'est précisément l'information que nous recherchons lorsque nous naviguons sur les voies de l'existence grâce à la voyance : si je prends ce virage, ma vie sera-t-elle meilleure ou pire ? La voyance nous procure une carte de la voie que nous n'avons pas prise.

Peut-on éviter les erreurs futures grâce à la voyance ?

Deviner sa vie pour en gommer les erreurs futures... Le plus grand intérêt de cette répétition est qu'elle nous apporte la liberté.
Nous aimerions tous pouvoir nous exercer : nous pourrions jeter l'argent par la fenêtre, nous attacher à des partenaires qui ne sont pas faits pour nous, nous engager dans des professions incroyables et, de façon générale, rechercher la satisfaction plutôt que l'accomplissement. Puis, ayant compris l'insuffisance d'une vie consacrée au plaisir, nous pourrions commencer notre véritable existence dans la sagesse et l'humilité.

De la voyance et de la réincarnation

Malheureusement, pour autant que nous le sachions, nous ne disposons que d'une seule vie. Car même en admettant l’existence de la réincarnation, il n’en reste pas moins que cette vie que vous menez sous l’identité qui est la vôtre actuellement, eh bien il n’y en aura jamais qu’une. Votre âme survivra à votre enveloppe charnelle, mais l’expérience de vie faite sous cette enveloppe n’a lieu qu’une fois, et c’est maintenant ! Nous sommes donc forcés par les circonstances de la prendre au sérieux.

La voyance peut-elle nous aider dans notre quête du bonheur ?

Nous voulons la richesse, l'amour, un travail stable et épanouissant...
Mais nous voulons aussi le plus de satisfactions possibles sans mettre en danger rien de tout cela. Plus que tout, nous souhaitons donc faire les bons choix. La voyance répond à ce dilemme. Elle offre une analyse coûts/bénéfices de nos désirs les plus intimes, de nos impulsions les plus fortes afin que nous puissions exercer notre volonté avec sagesse.

Quoi de plus utile qu'un coup d'œil sur les corridors du futur tout en restant confortablement installé sur le seuil ? Rien, me direz-vous, et c'est ce qui explique la grande popularité dont jouit la voyance depuis des siècles. Depuis des siècles ou plutôt, devrait-on dire, depuis des millénaires.

Les civilisations les plus anciennes essayaient déjà de contrôler ou de deviner le futur.
Les techniques étaient variables : certains flattaient les dieux, d'autres, plus optimistes, utilisaient des amulettes qui transformaient ceux qui les portaient en dieux, capables d'arranger le futur à leur guise. On le voit, l'impulsion est ancienne et apparemment, personne n’y échappe.

voyante avec carte du tarot

La voyance à la recherche des indices du destin

Nous cherchons partout des indices qui nous renseigneraient sur notre propre futur, et la voyance offre des clés d'interprétation de ces indices.
La plupart du temps, nous cherchons dans les hauteurs, selon la théorie que les organisateurs de l'Univers doivent avoir laissé des preuves de leurs plans à notre égard dans les plans du cosmos. Telle est la position implicite sur laquelle s'appuie le dogme central de la voyance occidentale : « comme en haut, en bas », qui veut dire essentiellement que la structure du cosmos se reflète dans la nôtre. Par conséquent, si l’on parvient à comprendre l’organisation céleste, on comprendra l'organisation humaine.
L'astrologie, qui postule une correspondance d'élément à élément entre les astres et les individus, est l'art divinatoire qui incarne le mieux cette théorie, mais cette dernière fait aussi partie intégrante des enseignements de la Kabbale et constitue le fondement, quoiqu'en une version plus simple, tarot, de la lecture des feuilles de thé, de la géomancie et de l'interprétation des runes.
L’ordre selon lequel les cartes, les runes, les feuilles de thé ou les points apparaissent ne serait pas commandé par la seule volonté divine, mais serait le reflet de la structure cosmique. En d'autres termes, les forces de gravité et de spiritualité qui attirent les runes vers la terre pour leur faire former un certain motif contiennent en elles le germe de tout ce qui est jamais advenu ou adviendra jamais. Ainsi, savoir lire correctement ce motif, c'est tout savoir.

La numérologie, la chiromancie, la métoposcopie, la rhabdomancie (voyance par la baguette), l’haruspicine, la phrénologie et l'oniromancie (interprétation des rêves) découlent d'une proposition légère stipule que le créateur a laissé des indices du plan divin en des endroits particuliers, comme la main ou, plus inattendu et bien plus écœurant, dans le foie d'une chèvre (l'haruspicine est la voyance par la lecture des entrailles).
Les oracles, les talismans et, à sa façon bizarre, l'alchimie, sont des tentatives hardies de contourner les complexités d'interprétation et d'accéder au pouvoir des dieux directement. Ces méthodes avancent dans les eaux de la magie sur la pointe des pieds, avec grande précaution ; le succès de l'entreprise dépend alors de la qualité de celui qui l'exécute.

Pourquoi faire de la voyance ?

Voilà qui introduit une question intéressante concernant la validité de l'expérience tout entière. Quelle est la motivation de l'impulsion divinatoire ? Si l'hybris et l'avidité sont difficilement évitables — l'histoire de la voyance est très riche en escrocs ! — il y a aussi autre chose : une insatiable curiosité. Dans leur désir de connaître l'univers en eux et autour d'eux, les grands devins ont cherché partout des preuves de la main divine, aussi bien dans les infimes particules de poussière que dans la rotation infinie des cieux.
Leurs efforts pour créer une cosmologie positive à partir de millions d'indices disparates exigèrent à la fois de magnifiques bonds d'imagination et d'innombrables calculs, analyses et expériences.

Presque tous les systèmes de voyance employés aujourd'hui furent élaborés pendant plusieurs siècles à partir d'observations et de déductions faites par des inventeurs, des philosophes, des scientifiques et des théologiens; comme vous pourrez le constater également, bien des chefs-d'œuvre de l'art occidental ont été créés à des fins divinatoires ou en relation avec la voyance.

Quelle méthode de voyance choisir ?

Parmi les pratiques divinatoires les plus importantes, certaines d'entre elles, notamment l'astrologie et le tarot, sont compliquées à souhait, mais récompensent amplement vos efforts en dévoilant davantage de leurs secrets. D'autres, comme la lecture des feuilles de thé, peuvent être conquises rapidement. Vous remarquerez sans doute que certaines interprétations et certains développements vous paraîtront plus ou moins vraisemblables, certains relevant de la superstition et des vieilles traditions bien plus que de la divination réelle et fonctionnelle. Nous vous conseillons en conséquence de de suivre votre inclination et de choisir la méthode de voyance qui vous convient le mieux.

En approfondissant vos recherches dans la voyance, vous trouverez que la divination révèle autant au sujet du lecteur que du questionneur. Si vous espérez devenir une grande voyante, vous devrez d'abord accepter ce que les cartes ou les étoiles révèlent sur votre propre caractère et votre avenir. Et c'est seulement après avoir accepté de vous laisser guider par elles que vous pourrez devenir véritablement spécialiste de la voyance et des arts divinatoires que vous aurez choisis.

voyance